Sophie Nauleau

  • Cet ouvrage raconte jour après jour l'attente d'un poulain, d'un crack. Onze mois, onze jours... Sous forme de journal, Sophie Nauleau raconte cette gestation vécue au plus près. Intime, dérangeant parfois, tendre assurément, touchant certainement, un récit peu banal. "Je ne prétends pas qu'un tel livre devienne, à l'instar de celui dont il détourne l'intitulé, une référence incontournable. Mais il se peut que dans un monde où il n'est pas si facile pour une femme de se forger un destin d'amazone, il soit bon de découvrir que l'on peut soudain s'épanouir à regarder grandir l'ombre des pommiers de Provence. Et que l'on peut même entrapercevoir sa propre renaissance à la lumière d'une tout autre naissance." Sophie Nauleau

  • Ce livre est fait de la rencontre inattendue d'un poète et d'un cavalier. L'un voué à la parole, l'autre à son art silencieux. Comment deux pratiques si distinctes se sont-elles croisées jusqu'à se reconnaître et se lier? Comment se sont-elles découvertes des affinités si électives qu'il est possible d'évoquer leur évidente « consanguinité d'énergie » ? Comment les poèmes de l'auteur de L'Arbre-Seul sont-ils entrés en résonance avec les spectacles du célèbre centaure d'Aubervilliers ? D'où est né le grand galop de mots du Zingaro suite équestre illustré par Ernest Pignon-Ernest, recueil sans cesse réédité et augmenté au rythme des créations de Bartabas ?
    Il est question de tout cela dans Un verbe à cheval, mais aussi d'engagements artistiques et existentiels toujours sur le qui-vive. Car il n'y a ni faux-semblant ni demi-mesure qui tiennent dès lors que l'on parle cheval à Bartabas et poésie vécue à André Velter. L'essai de Sophie Nauleau témoigne en effet d'une complicité tonique et inventive. Il signale l'irruption dans le champ poétique d'un souffle qui ne manque ni d'allant ni d'allure, qui s'invente de nouveaux horizons sans craindre d'improviser avec de la sciure, de la sueur, de la colère et du coeur.
    Dans le sillage de Bartabas, André Velter impose sa poésie équestre.

  • D'une passion cavalière peut naître un destin tout entier accordé. Dans l'allant et la constance, le calme et la ferveur, le risque et l'allégresse, l'instinct et la ténacité. C'est ainsi embrasser les jours dans une même chevauchée : l'amour, la poésie, les chevaux, l'écriture... Et tenter d'habiter cavalièrement la terre. Aventure d'un seul tenant, de corps et d'esprit, pour un récit vécu. Expérience intime, d'une authenticité tantôt conquérante tantôt désarçonnée.
    Un engagement intense et quotidien que ne manque pas d'allure, le coeur galopant sans cesse à la verticale du monde.

  • Imaginée et crée par Bartabas, fondateur du théâtre équestre Zingaro, l'Académie équestre nationale du domaine de Versaille a ouvert ses portes en février 2003 dans la Grande écurie du château de Versailles. Lieu de spectacle et de formation, elle accueille des écuyers venus du monde entier, qui travaillent dans une dynamique d'écoute et de patience, guidés par la passion de Bartabas.
    Texte et photographies révèlent la vie de cette dizaine d'artistes écuyers ayant la responsabilité de 45 chevaux et la volonté d'apprendre bien plus que l'art de monter à cheval.

empty